Spiritualité Prier avec Ste Thérèse

Prier avec Sainte Thérèse de l'Enfant Jesus et de la Sainte Face

 

Introduction : la prière solennelle de Salomon

« Je remercie le Seigneur qui a donné la paix à Israël son peuple, tout comme il l’avait promis ; en effet, il a réalisé en tous ses détails la merveilleuses promesse qu’il avait faite par l’intermédiaire de son serviteur Moïse. Maintenant je demande au Seigneur notre Dieu d’être avec nous comme il a été avec nos ancêtres ; qu’il ne nous abandonne pas ; qu’il ne cesse de nous soutenir, qu’il attire nos pensées vers lui afin que nous nous conduisions comme il veut, en obéissant aux commandements, aux lois et règles qu’il a données à nos ancêtres. Que le Seigneur notre Dieu se souvienne jour et nuit de nos supplications que je lui ai adressées, afin que jour après jour il vienne à notre aide, à vous et à moi, qui sommes son peuple. Ainsi tous les peuples de la terre sauront que le Seigneur seul est Dieu et qu’il n’y en a pas d’autre. Et alors votre cœur appartiendra sans réserve au Seigneur notre Dieu, pour obéir à ses lois et à ses commandements comme aujourd’hui. » (1Roi 8,56-61)

Objectif

L’objectif de ce cheminement spirituel est de nous souvenir à tout instant de notre statut de frère, d’ami de notre Seigneur Jésus-Christ. On reconnaît « l’arbre à ses fruits »; par notre esprit d’amour, de miséricorde, d’humilité, d’espérance, on reconnaitra la présence de CELLE qui nous dirige sur le chemin voulu par le Seigneur Jésus-Christ, la très Sainte Vierge Marie, par l’onction de son Cœur Immaculé. Si nous savons suivre le chemin qu’elle nous indique dans cette intronisation, nous avons l’intime conviction, qu’à l’image de la prière solennelle de Salomon, notre intercession sera exaucée.

« Vous avez entendu qu’il a été dit : tu dois aimer ton prochain et haïr ton ennemi. Mais moi je vous dis : aimez vos ennemis, priez pour ceux qui vous persécutent, afin que vous deveniez les fils de votre Père qui est dans les cieux. Si vous aimez seulement ceux qui vous aiment, pourquoi attendre à recevoir une récompense de Dieu ? Si vous ne saluez que vos frères, faites vous là quelque chose d’extraordinaire ? Même les païens en font autant ! Soyez donc parfaits, tout comme votre père qui est au ciel est parfait. » (Math 2,43-48)

Nous nous souvenons que Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus a prié pour la conversion de Mr Panzini. Avant de monter sur l’échafaud, car il avait été condamné à mort, lui qui ne se comportait pas selon la loi d’amour de Jésus Christ, il a embrassé la Croix de son Sauveur : Jésus Christ, Seigneur et Sauveur de sa vie, par pure miséricorde. Qu’à travers nos prières, la Très Sainte Vierge Marie, nous convertisse en la miséricorde de notre Seigneur Jésus Christ et que nous portions du fruit en abondance.

Saint Paul nous dit : « enfin, frères, vous avez appris comment vous devez vous conduire pour plaire à Dieu. Certes, vous vous conduisez déjà ainsi. Mais maintenant nous vous le demandons et vous en supplions au nom du Seigneur Jésus : faites mieux encore. Voici ce que Dieu veut : c’est que vous soyez Saint et vous vous gardiez de l’immoralité »

(1Thés 4,1-3). Dans la prière de Notre Père que nous récitons quotidiennement, ne faisons nous pas appel à la Miséricorde, à l’Amour de notre Seigneur Jésus-Christ :
« Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés ». Autrement dit nous demandons à Dieu de nous rendre exactement ce que nous faisons à autrui. Si cela était ainsi, il n’y aurait plus un seul habitant sur la terre des hommes, tellement nous manquons d’Amour et de Miséricorde. Avec Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face, qui va nous accompagner dans ce cheminement spirituel que nous indique la Très Sainte Vierge Marie, nous allons nous laisser » enivrer « par la grâce de la Miséricorde de notre Seigneur Jésus Christ. Soyons « ivres », de la miséricorde de notre Seigneur Jésus Christ, soyons nous aussi remplis de ce « vin doux » (AC 2,13) comme les apôtres, pour que le règne du Sacré Cœur de Jésus s’établisse éternellement dans nos familles.

« Demandons à l’Esprit de Jésus de prier en nous et de nous faire connaitre les choses de Dieu. La prière procure à l’âme un supplément de vie qui la satisfait pleinement, tandis que les biens de ce monde sont insatisfaisants. Demandons à Dieu par le Sacré Cœur de Jésus, d’accorder sa miséricorde à notre temps » (Famille du cœur de Jésus)

Cheminons avec Ste Thérèse de l’Enfant Jésus.

Premier jour : L’amour de Dieu

O mon Dieu !...

Je l’aime le bon Dieu !

…O ma bonne Sainte Vierge, venez à mon… secours !

…Ah mon « bon » Dieu !...oui , il est bon, je le trouve bien bon…

…Mon Dieu ! Mon Dieu ! Vous qui êtes si bon !!!...Oh ! Oui, vous êtes bon ! Je le sais…

(« J’entre dans la vie » St Thérèse de l’enfant Jésus, Page183-185)

Oraison

Sainte Thérèse, tu prononçais ces paroles, alors que tu souffrais physiquement. Fais nous découvrir ta bonté, l’Amour de Dieu dans nos souffrances.

« Si quelqu’un a soif, dit le Seigneur, qu’il vienne à moi, qu’il boive » (Jn7, 38)


Deuxième jour : l’Esprit de Dieu nous est donné

« Mais vous allez recevoir une force, celle de l’Esprit Saint qui descendra sur vous. » (AC 1,7)

L’unique bonheur sur la terre, c’est de s’appliquer à trouver délicieuse , la part que Jésus nous donne. Si tu veux être un(e) saint(e), cela te sera facile... Tu peux donc comme nous, t’occuper de « l’unique chose nécessaire », c’est à dire que tout en te livrant avec dévouement aux œuvres extérieures, que ton but soit unique : faire plaisir à Jésus, t’unir plus intimement à lui. Tu veux qu’au ciel je prie pour toi le Sacré Cœur, soit sure que je n’oublierai pas de lui faire tes commissions et de réclamer tout ce qui sera nécessaire pour devenir un (e) grand (e) Saint (e) « l’Epreuve et la Grace ». St Thérèse de l’Enfant Jésus P.248) Préoccupez vous d’abord du royaume de Dieu et de la Vie juste qu’il demande , et Dieu vous accordera aussi tout le reste ». (Math 6 ,33).

Oraison

Ste Thérèse, demande pour nous l’Esprit Saint pour qu’il sanctifie toutes nos pensées, toutes nos actions, toutes nos activités. Prions pour la conversion de notre communauté familiale.


Troisième jour : Le secours de la Vierge

Ne trouvant aucun secours sur la terre, la pauvre petite Thérèse s’était aussi tournée vers sa Mère du ciel, elle la priait de tout son cœur d’avoir enfin pitié d’elle « tout à coup, la Très Sainte Vierge Marie me parut, belle, si belle que jamais je n’avais vu rien de si beau…
Mais, ce qui me pénétra jusqu’au fond de l’âme, ce fut le ravissant sourire de la Sainte Vierge… » (Histoire d’une âme, Page 70)

Oraison

Dans nos souffrances, dans nos douleurs, Sainte Thérèse, fais nous découvrir « le sourire » de la Très Sainte Vierge Marie.
« Quand Jésus mourait au calvaire, rejeté par toute la terre, debout la Vierge sa Mère, souffrait auprès de Lui ».
Ce jour là, nous oublierons nos souffrances, pour prier pour les autres; pour une personne qui nous aura confiée directement ou indirectement sa peine morale, physique ou spirituelle.

Quatrième jour : Communauté familiale = Eglise domestique.

De « l’Eglise paroissiale», où Jésus Eucharistie présent dans le Saint Tabernacle, nous invite à vivre dans son Amour, dans une communion Eucharistique, notre Seigneur Jésus Christ dans sa grande miséricorde , nous propose d’habiter avec nous, dans notre communauté familiale, pour nous aider et diriger notre « Eglise Domestique ».
« Noé construisit un autel à Yahvé, il prit tous les animaux purs et tous les oiseaux purs et offrir des holocaustes sur l’autel. Yahvé respira l’agréable odeur et il se dit en lui-même : je ne maudirai plus jamais la terre à cause de l’homme, parce que les desseins du cœur de l’homme sont mauvais dès son enfance, plus jamais, je ne frapperai tous les vivants comme j’ai fait » (Gn8, 20-21)

« Venez à moi vous qui êtes fatigués de portez un lourd fardeau et je vous donnerai le repos. Prenez sur vous mon joug et laissez-moi-vous instruire, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour vous-mêmes. Le joug que je vous donnerai est facile à porter et le fardeau que je mettrai sur vous est léger ». (Math11.28-30)

« Dans l’histoire d’une âme », Ste Thérèse de l’Enfant Jésus nous dit ceci : « Avant de prendre la plume, je me suis agenouillée devant la statut de Marie, je l’ai suppliée de guider ma main afin que je ne trace pas une seule ligne qui ne lui soit agréable ». Ensuite ouvrant le Saint Evangile, mes yeux sont tombés sur ces mots : « Jésus étant monté sur la montagne, il appela à lui ceux qu’il lui plut; et ils vinrent à lui ». (Mc 3,-13)

Voila bien le mystère de ma vocation, de ma vie toute entière et surtout le mystère privilégié de Jésus sur mon âme… Il n’appelle pas ceux qui en sont dignes, mais ceux qu’ils lui plaisent ou comme le dit St Paul « Dieu a pitié de qui il veut et il fait miséricorde à qui Il veut. Ce n’est donc pas l’ouvrage de celui qui ne veut ni de celui qui court, mais de Dieu qui fait miséricorde ». (Rom9, 15-16)…

…la perfection consiste à faire sa volonté, à faire ce qu’il veut que nous soyons.

Oraison

Dans notre pèlerinage sur la terre des hommes, Sainte Thérèse, apprends nous à nous abandonner à la volonté du Seigneur, pour que nous soyons dignes de la confiance qu’IL a placée en nous, en nous choisissant comme, » Eglise domestique ».


Cinquième jour : La recherche de la foi

« Le Bon Dieu ne saurait inspirer des désirs irréalisables, je puis donc malgré ma petitesse aspirer à la sainteté ; me grandir, c’est impossible, je dois me supporter telle que je suis avec toutes mes imperfections, mais je veux cherchez le moyen d’aller au ciel par une petite voie bien droite , bien courte , une petite voie toute nouvelle . Nous sommes dans un siècle d’inventions, maintenant ce n’est plus la peine de gravir les marches d’un escalier . Chez les riches, un ascenseur le remplace avantageusement. Moi je voudrais aussi trouver un ascenseur pour m’élever jusqu’à Jésus, car je suis trop petite pour monter le rude escalier de la perfection. Alors, j’ai recherché dans les livres Saints, l’indication de l’ascenseur, objet de mon désir… » : Si quelqu’un est tout petit qu’il vienne à moi ». Alors, je suis venue, devinant que j’avais trouvé, ce que je cherchais… »

…Ah ! Jamais paroles plus tendres, plus mélodieuses ne sont venues réjouir mon âme, l’ascenseur qui doit m’élever jusqu’au ciel, ce sont vos bras, ô Jésus !

Pour cela je n’ai pas besoin de grandir, au contraire, il faut que je reste petite, que je le devienne de plus en plus. » (P207, histoire d’une âme)

Oraison

…Sainte Thérèse, obtiens pour ma communauté familiale et tous nos amis et particulièrement MR…, Mme…, ou Mlle……, la grâce de la foi.



Sixième jour : A Dieu rien n’est impossible

Comme le dit Saint Jean de la Croix en son cantique : « je n’avais ni guide, ni lumière excepté celle qui brillait dans mon cœur, cette lumière me guidait plus sûrement que celle du midi, au lieu où m’attendait celui qui «me connaît parfaitement. » Ce lieu c’était le Carmel… (Sa sœur), Marie trouvant que j’étais trop jeune, faisant tout son possible pour empêcher mon entrée… vous-même ma mère (mère supérieure) afin de m’éprouver, essayé quelquefois de ralentir mon ardeur, enfin si je n’avais pas de foi en ma vocation, je me serai arrêtée dès le début, car je rencontrai les obstacles aussitôt que je commençai à répondre à l’appel de Jésus… Après avoir obtenu le consentement de Papa, je croyais pouvoir m’envoler sans crainte au Carmel, mais de bien douloureuses épreuves devaient encore prouver ma vocation…

« …je suppliais Jésus de faire le miracle demandé puisqu’à ce prix seulement, je pourrais répondre à son appel… »

Oraison

Oh Cœur Sacré de Jésus, j’ai confiance en toi. Ce que tu as réalisé pour Maman Marie, tu peux le faire dans toutes les petites choses de ma vie je te confie, les communautés familiales, face à toutes leurs difficultés insurmontables. Je te confie particulièrement Mr…, Mme…, ou Mlle……



Septième jour Le chemin de l’espérance

…le premier jour de l’année 1888, Jésus me fit encore présent de sa croix, mais cette fois je fus seule à la porter, car elle fut d’autant plus douloureuse qu’elle était incomprise… Une lettre de Pauline vint m’annoncer que la réponse de Monseigneur était arrivée le 28, fête des Sts Innocents, mais qu’elle ne me l’avait pas fait savoir, ayant décidé que mon entrée n’aurait lieu qu’après le carême. Je ne puis retenir mes larmes à la pensée d’un si long délai…cette épreuve fut très grande et me fit beaucoup grandir dans l’abandon et dans les autres vertus… (Page 146)

Oraison

« Au moment favorable, je t’ai exaucé ; au jour du salut je t’ai secouru. Le voici maintenant le moment favorable, le voici maintenant le jour du salut. » (2Cor 6,2)

Après les épreuves, les angoisses, la tristesse, toutes sortes de tribulations, vient la couronne de gloire. Soyons sûrs qu’avec la grâce de Marie, Mère de la Miséricorde, avec l’intercession de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, nous obtiendrons ce que Dieu veut. Nous vous invitons à faire cette prière de Jésus :

« Père, ceux que tu m’as donné, je veux que là où je suis, eux aussi soient avec moi, afin qu’ils contemplent la gloire, que tu m’as donnée, parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde. Père juste, le monde ne t’a pas connu, mais moi je t’ai connu et ceux qui ont reconnu que tu m’as envoyé. Je leur fait connaître ton nom. et Je le leur ferai connaître, pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux et moi en eux » (Jn 17,24-26)… » Mon Père, s’il est possible que cette coupe passe loin de moi ! Cependant, non pas comme je veux mais comme tu veux » (Math 26,39)

« Dieu créa le monde en 7 jours. Dieu conclut au septième jour l’ouvrage qu’il avait fait, et au septième jour, il chôma, après tout l’ouvrage qu’il avait fait. Dieu bénit le septième jour et le sanctifie, car il avait chômé après tout son ouvrage de création » (Gn 2,2-3).

Qu’au terme de ce cheminement de sept jours, Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus qui nous accompagne dans notre vie de communauté familiale, nous obtienne les grâces nécessaires à notre bonheur sur la terre des hommes, dans l’attentes de notre rencontre éternelle avec notre Seigneur Jésus Christ.

Par la prière familiale quotidienne, je formerai une chaine d’union fraternelle, avec tous nos frères et sœurs qui auront choisis ce chemin spirituel de consécration au Cœur Sacré de Jésus et au Cœur Immaculé de Marie. Je m’engage à unir particulièrement à ma prière familiale, une famille, un frère ou une sœur ayant fait sa consécration au Sacré Cœur de Jésus et au Cœur Immaculé de Marie, ou toute autre personne que j’aurai choisie dans le secret de mon cœur. « Il redescendit alors avec eux et revint à NAZARETH et il leur était soumis. « sa mère (Marie gardait fidèlement toutes ces choses en son cœur ». (Luc 2,51)


Cœur sacré de Jésus, j’ai confiance en toi !

Cœur Immaculée de Marie, protège et dirige ma communauté familiale !

Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face, intercède pour notre communauté familiale, et les serviteurs volontaires de l’Œuvre Mère de Tibériade.



Itinéraire de prière

Nous mettant sous le regard de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, à travers les méditations qui nous sont proposées chaque jour, nous organisons notre prière que nous voulons simple, fervente et humble. Sous la direction de la Sainte Vierge Marie, Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, saura nous accompagner sur le chemin voulu par notre Seigneur Jésus- Christ.

Matin: Prière matinale sous le regard de la très Sainte Vierge Marie

Dieu, viens à mon aide

Seigneur à notre secours

Gloire au père et au Fils et au Saint Esprit

Au Dieu qui est, qui était et qui vient,

Pour les siècles des siècles. Amen



Psalmodie : le psautier des quatre semaines ou choisir un psaume approprié à notre intercession.

La parole de Dieu propre à chaque jour et chaque fête. On peut aussi choisir une autre lecture appropriée.

Litanie au Sacré Cœur de Jésus

Benedictus ou le cantique évangélique de Zacharie (Lc1)

Béni soit le Seigneur, le Dieu d’ISRAEL, qui visite et rachète son peuple

Il a fait surgir la force qui nous sauve dans la maison de David, son serviteur,

Comme il l’avait dit par la bouche des Saints, par ses prophètes, depuis les temps anciens :

Salut qui nous arrache à l’ennemi, à la main de tous nos oppresseurs

Amour qu’il montre envers nos pères ,en mémoire de son alliance Sainte,

Serment juré à notre père Abraham de nous rendre sans crainte,

Afin que délivrés de la main des ennemis, nous le servions dans la justice et dans la sainteté, en sa présence, tout au long de nos jours.

Et toi petit enfant tu seras appelé prophète du Très Haut

Tu marcheras devant, à la face du Seigneur et tu prépareras ses chemins.

Pour donner à son peuple de connaître le salut par la rémission des péchés,

Grâce à la tendresse, à l’amour de notre Dieu, quand nous visite l’astre d’en haut,

Pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres et l’ombre de la mort, pour conduire nos pas au chemin de la paix.

Louange et intercession selon l’objet de notre cheminement.



Soir: Chapelet et intercession

Chapelet

Lundi : mystères joyeux

Mardi mystères douloureux

Mercredi mystères glorieux

Jeudi mystères lumineux

Vendredi mystères douloureux

Samedi mystères glorieux

- Litanie du cœur Immaculée de Marie

- Consécration familiale au Sacré Cœur de Jésus

- Consécration au cœur Immaculé de Marie



V- Quelques suggestions de prière

La dévotion au Cœur de Jésus (page 31 du Sacré cœur).

Je ne sache pas qu’il y ait un exercice de dévotion qui soit plus propre à élever en un peu de temps une âme à la plus haute sainteté, et à lui faire gouter les véritables douceur attachée au service ce Dieu. Oui, je le dis avec assurance, si l’on savait combien cette dévotion plaît à Jésus Christ, il n’y aurait pas un chrétien qui ne s’empressât pas à la pratiquer. Les personnes consacrées à Dieu y trouvent un moyen infaillible de conserver leur ferveur et de l’augmenter ou de la recouvrer si elles l’on malheureusement perdu. Les personnes du monde y trouvent un secours nécessaire à leur état : la paix de leur famille, le soulagement dans leurs travaux et les bénédictions au ciel dans toutes les entreprises. C’est dans ce cœur adorable que nous trouvons tous un refuge pendant notre vie et surtout à notre dernière heure.

Ah! qu’il est doux de mourir quand on a eu une constante dévotion au Cœur de celui qui doit nous juger !

Litanie du Sacré Cœur de Jésus

Prière au Sacré Cœur de Jésus

O Sacré Cœur de Jésus, je vous adore de toutes les puissances de mon âme ; je vous les consacre pour toujours avec toutes mes pensées, mes paroles et mes œuvres. Que ne puis-je, ô divin cœur, vous rendre autant d’adoration, d’amour et de gloire, que vous rendez à votre Père Eternel ! Soyez le réparateur de mes fautes, le protecteur de ma vie, mon asile à l’heure de la mort. Je vous demande la grâce même pour les pauvres pécheurs, les cœurs affligés, les agonisants, généralement mon sauveur pour tous les hommes qui sont sur la terre afin que le prix de votre précieux sang ne soit point perdu pour eux ; faites qu’ils soient appliqués au soulagement des âmes du purgatoire, c’est ce que je désire vous demander, ô Cœur adorable, et par tous les battements de mon cœur et de mes veines, jusqu’au dernier soupir de ma vie. Ainsi soit-il.



Prière: à partir des promesses de Notre Seigneur à Sainte Marguerite-Marie

Cœur Sacré de Jésus,

Nous voici prosternés devant vous pour vous adorer, vous louer, vous remercier, réparer nos fautes passées et nous consacrer à votre amour nous souvenant de vos divines promesses, nous osons vous dire avec la plus entière confiance :

Cœur de Jésus, donnez nous tous les secours nécessaires à notre état.

Seigneur vous nous l’avez promis

Cœur de Jésus, mettez la paix dans nos familles

Seigneur vous nous l’avez promis

Cœur de Jésus, soulagez nous dans nos travaux et consolez nous dans nos peines

Seigneur vous nous l’avez promis

Cœur de Jésus, Soyez notre asile, assuré pendant la vie, mais surtout à la mort

Seigneur vous nous l’avez promis

Cœur de Jésus, Répandez d’abondantes bénédictions sur toutes nos entreprises

Seigneur vous nous l’avez promis

Cœur de Jésus , Soyez pour les pécheurs, un océan de Miséricorde

Seigneur vous nous l’avez promis

Cœur de Jésus, rendez ferventes les âmes tièdes

Seigneur vous nous l’avez promis

Cœur de Jésus, Faites que les âmes ferventes fassent de rapides progrès dans la perfection

Seigneur vous nous l’avez promis

Cœur de Jésus, Bénissez les maisons où votre image sera exposée et honorée

Seigneur vous nous l’avez promis

Cœur de Jésus, Donnez à ceux qui travaillent au salut des âmes, la grâce de toucher les cœurs les plus endurcis

Seigneur vous nous l’avez promis

Cœur de Jésus, Donnez à ceux qui communieront sans interruptions neufs premiers vendredis la grâce de la pénitence finale et la réception des sacrements

Seigneur vous nous l’avez promis

Cœur de Jésus, Régnez malgré satan et les efforts de vos ennemis

Seigneur vous nous l’avez promis

Cœur de Jésus, Gravez à jamais dans votre cœur adorable le nom de ceux qui propageront cette dévotion Seigneur vous nous l’avez promis

Oraison: Seigneur Jésus, soyez l’unique objet de notre amour, le protecteur de notre vie, le soutien de notre faiblesse, le remède à notre inconstance, le réparateur de toutes nos fautes, l’assurance de notre salut et asile à l’heure de la mort. Ainsi soit-il.

Souvenez-vous, ô sacré Cœur de Jésus, de tout ce que vous avez pour sauver nos âmes et ne pas les laisser périr.

Souvenez-vous de l’éternel et immense amour que vous avez eu pour elles, ne repoussez pas ces âmes qui viennent à vous défaillantes sous le poids de la misère, oppressés sous celui de tant de douleurs.

Soyez touchés de notre faiblesse, des dangers qui nous environnent de toutes parts, des maux qui nous font soupirer et gémir. Remplis de confiance et d’amour, nous venons à votre Cœur du meilleur des pères, du plus tendre et du plus compatissant des pères.

Recevez-nous, ô Sacré Cœur, dans votre infinie tendresse, faites nous ressentir les effets de votre compassion et de votre amour.

Montrez-vous, notre appui, notre médiateur auprès de votre père.

Au nom de votre sang et de vos mérites, accordez nous la force dans nos faiblesses, la consolidation dans nos peines, la grâce de vous aimer dans le temps et celle de vous posséder dans l’éternité. Ainsi soit-il.

A celui qui sera humble, a dit le Seigneur à Sainte Véronique Juliani, je donnerai pour habitation mon Cœur lui-même. Dario, T.1er, P.373


- Litanie du Cœur Immaculé de Marie.

Je vous salue, Marie pleine de grâces,

Le Seigneur est avec Vous,

Vous êtes bénie entre toutes les femmes

Et Jésus,

Le fruit de vos entrailles,

Est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu,

Priez pour nous pauvres pêcheurs.

Submergez de grâces, l ‘humanité entière

Par l’action de votre Flamme d’Amour

Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen.



Consécration familiale au Sacré Cœur de Jésus

Cœur sacré de Jésus, nous nous consacrons à Vous et nous Vous reconnaissons comme le Chef et le Roi de notre foyer. Bénissez notre famille, notre maison, nos entreprises ; donnez-nous d’accomplir de notre mieux tous nos devoirs ; mettez entre nous la paix et la confiance ; consolez-nous dans nos peines et faites que nous vous aimions toujours de plus en plus ! Amen.

« Qu’y a-t-il, en effet, que mon divin cœur ne puisse changer en mieux ? Car tout le bien que contiennent et le ciel et la terre est sorti de Mon Cœur.»

Jésus à Sainte Mechtilde



Consécration familiale au Cœur Immaculé de Marie

Je vous salue, Marie pleine de grâces, le Seigneur est avec Vous, Vous êtes bénie entre toutes les femmes

Et Jésus, le fruit de vos entrailles,

Est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu,

Priez pour nous pauvres pêcheurs.

Submergez de grâces, l ‘humanité entière

Par l’action de votre Flamme d’Amour

Maintenant et à l’heure de notre mort

Amen



Chapelet de la flamme d’Amour

Qu’est ce que donc la flamme d’amour ?
Jésus : « la Flamme d’Amour de ma mère est pour nous, ce qu’était l’arche de Noé »
Marie : « la Flamme d’amour de mon cœur immaculé est Jésus Christ »

Je veux que la flamme d’amour de mon cœur immaculé soit connue partout, tout comme mon nom est connu dans le monde entier

Voici que je remets la Flamme d’amour de mon cœur, allume-la, tiens avec elle et transmets-la au moins à une âme.

Cette flamme pleine de grâce de mon Cœur Immaculé que je vous donne, doit aller de cœur à cœur.

Ce sera le grand miracle dont la lumière aveuglera Satan

Elle est le feu de l’amour, de la concorde et nous éteindrons le feu par le feu : le feu de la haine par le feu de l’amour

Je vous ai obtenu cette grâce du Père Eternel par les cinq plaies saintes de mon divin fils

Moi, le beau rayon de l’aurore, j’aveugle satan »

Extrait du message de la Flamme d’amour du Cœur Immaculé de Marie : Hongrie (1961-1981)

Je vous salue, Marie pleine de grâces,

Le Seigneur est avec Vous,

Vous êtes bénie entre toutes les femmes

Et Jésus,

Le fruit de vos entrailles,

Est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu,

Priez pour nous pauvres pêcheurs.

Submergez de grâces, l ‘humanité entière

Par l’action de votre Flamme d’Amour

Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen


Prière au Sacré Cœur de Jésus

Sacré Cœur de Jésus,

Broyé à cause de nos péchés,

Ayez pitié de nous

O Cœur de Jésus broyé à cause de nos péchés,

Cœur attristé et martyrisé par tant de crime et de fautes,

Cœur victime de toutes iniquités,

Je vous aime de toute mon âme et par-dessus toute chose,

Je vous aime pour ceux qui vous méprisent et vous délaissent, je vous aime pour ceux qui vous abandonnent seul dans la sainte Eucharistie,

Je vous aime pour les âmes ingrates qui osent profaner votre

Sacrement d’Amour par leurs insultes et leurs sacrilèges.

Cœur de Jésus, pardonnez aux pécheurs : ils ne savent pas ce qu’ils font !

Cœur de Jésus, soutenez ceux qui propagent votre Saint nom

Cœur de Jésus, soutenez ceux qui souffrent et qui luttent

Cœur de Jésus, faites que la société répande votre

Saint Evangile, seule sauvegarde de la justice et de la paix

Cœur de Jésus, que les familles et les nations proclament vos droits !

Cœur de Jésus, régnez sur ma patrie

Cœur de Jésus, que votre règne arrive par le Cœur Immaculé de Marie!

Regarde mon cœur

Regarde mon cœur, c’est le livre où tu dois méditer. Il t’enseignera toutes les vertus et surtout le zèle pour ma gloire et le salut des âmes

Regarde au plus profond de mon cœur, Josefa. Il est le creuset où les cœurs les plus souillés sont purifiés puis enflammés d’amour. Viens, approche-toi de ce foyer. Laisse ici tes misères et tes péchés. Aie confiance et crois en moi qui suis ton sauveur.

Regarde encore en mon cœur Josefa. Il est la source d’eau vive. Jette- toi en lui jusqu’à apaiser ta soif. Je désire, et je veux que toutes les âmes viennent à cette source pour y trouver un rafraichissement.

Je t’ai mise au fond de mon cœur… tu es si petite, que je n’aurais pu y venir seule… profite donc et bois les grâces que je te donne.

Laisse mon amour agir en toi, travailler en toi…et reste bien petite.

Jésus à Josefa Menéndez op. Cité, p.568.œuvres du sacré cœur

Ma joie, ma joie

Ma joie c’est de rester petite

Aussi quand je tombe en chemin

Je puis me relever bien vite

Et Jésus me prend par la main

Alors le comblant de caresse

Je lui dis qu’il est tout pour moi

Et je redouble de tendresse

Lorsqu’il se dérobe à ma foi

Si parfois je verse des larmes

Ma joie, c’est de bien les cacher

Oh ! Que la souffrance a des charmes…

Je veux bien souffrir sans dire

Pour que Jésus soit consolé

Ma joie c’est de le voir sourire

Lorsque mon cœur est exilé…

Ma joie c’est de lutter sans cesse

Afin d’enfanter des élus

C’est le cœur brulant de tendresse

De souvent redire à Jésus

« Pour toi, mon divin petit frère

Je suis heureuse de souffrir

Ma seule joie sur cette terre

C’est de pouvoir te réjouir

Longtemps encore je peux bien vivre

Seigneur c’est là ton désir

Dans le ciel je voudrais te suivre

Si cela te faisait plaisir

L’amour, ce feu de la patrie

Ne cesse de me consumer

Que me font la mort ou la vie ?

Jésus, ma joie, c’est de t’aimer.

MA JOIE

Il est des âmes sur la terre

Qui cherchent enfin le bonheur

Mais pour moi c’est tout le contraire

La joie se trouve dans mon cœur

Cette joie n’est pas éphémère

Je la possède sans retour

Comme une rose printanière

Elle me sourit chaque jour

Vraiment je suis trop heureuse,

Je fais toujours sa volonté…

Pourrai-je n’être pas joyeuse

Et ne pas montré ma gaité ?...

Ma joie, c’est d’aimer la souffrance,

Je souris en versant des pleurs

J’accepte avec reconnaissance

Les épines mêlées aux fleurs.

Lorsque le ciel devient sombre

Et qu’il semble me délaisser,

Ma joie c’est de rester dans l’ombre

De me cacher, de m’abaisser.

Ma joie c’est la volonté Sainte

De Jésus mon unique amour

Ainsi je vis sans nulle crainte

J’aime autant la nuit que le jour.