Avant-propos

La Sainte Famille de Nazareth

l'Africaine, a séjourné physiquement sur notre terre d'Afrique, qui lui a servi de refuge après qu'Hérode ait cherché à faire périr l'Enfant Jésus suite à la visite des mages. L'Evangile selon Saint Mathieu nous enseigne qu’après leur départ, voici que l'Ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève toi, prends avec toi l'Enfant et sa mère et fuis en Egypte, restes y jusqu'à ce que je te dise, car Hérode va chercher l'Enfant pour le faire périr. » Il se leva, prit avec lui l’Enfant et sa Mère, de nuit et se retira en Egypte; il resta là jusqu'à la mort d'Hérode pour que s’accomplit cette oracle prophétique du Seigneur : « d'Egypte j'ai appelé mon fils. » ( Mt 2, 13-15).
L'empreinte, la grâce de la Sainte Famille de Nazareth, a demeuré, est, et restera éternellement sur notre terre d'Afrique, continent béni de la très Sainte Trinité.
L'Intronisation du Sacré Cœur de Jésus et du Cœur Immaculé de Marie dans les communautés familiales, telle que décrite par l'auteur de ce document, paroissien de Notre Dame d’Afrique de Biétry, reste dans le droit fil du résumé que le Pape Jean Paul II a donné sur les pratiques de la dévotion au Sacré Cœur de Jésus : « cette forme de culte, dit-il, consiste essentiellement à adorer dignement le Christ Jésus et à lui offrir réparation, et elle se fonde avant tout sur le très Saint Mystère de l'Eucharistie. »
Comme le dit Mgr Gaidon et Jean Ladame dans leur livre : « Honneur, amour et gloire au Cœur de Jésus », je ne saurai croire moi aussi que les personnes consacrées au Sacré Cœur de Jésus, périssent, ni qu’elles tombent sous la domination de Satan par le péché mortel; c'est-à-dire si, après s'être données tout à lui, elles tâchent de l'honorer, l'aimer et le glorifier de tout leur pouvoir. Aussi, le recevrons-nous dans l'Eucharistie et alors, comme il demandait à Sainte Marguerite-Marie de le faire, nous l'offrirons à Dieu le Père et nous nous offrirons avec lui »
S'imprégnant de nos réalités africaines, cette adaptation originale de la dévotion au Sacré Cœur de Jésus et au Cœur Immaculé de Marie, nous aidera sûrement à souder notre Eglise domestique, autour de la prière familiale quotidienne, source inépuisable de grâces.
« Loués soient Jésus et Marie, qu'ils soient toujours loués »

Révérend Père Emmanuel ZABSONRE
Curé de la paroisse Notre Dame d’Afrique de Biétry de 2001 à 2007